Ouvrir le menu principal

Page:Tolstoï - La Puissance des tenebres.djvu/219

Cette page n’a pas encore été corrigée


!e demande pour partir, que les camarades attellent aja. PREMI?,RE FILLE Soit? pu/sque tune veux pas ailer toi-m?me. (LES DEUK FILLES s'?1oignentd?n? la direction del'isba. On cntend i des chansons et des tamboars de basque.) SCENE III MARINA, seule. }lABIN.k, songeuse. Ce ne serait pas un real d'y aller, cm' je ne l'ai plus revu depuis le jour oh il m'a renide, voila d6j& la seconde annae. Et je voudrais bien voit comment il vit avec Anissia. Les gens disent qu'ils ne vivent pas d'accord; c'est une baba grossi?re et acariatre. J'espbre qu'il a df? se souvenir de moi plus d'une lois. Ah! il a voulu une vie aisle, et il m'a chang6e pour une autre... Oue Dieu lui pardonne ! J'oublie tout le real qu'ii m'a fait. Sur le coup, cela me rut bien dur; ohl cornroe je souffrisI Mais a present tout Dioit,zecJ by GOOg[C