Ouvrir le menu principal

Page:Tolstoï - La Puissance des tenebres.djvu/205

Cette page n’a pas encore été corrigée


VARIANTE DU QUAT?IE?ME ACTE 197 petits chiens aveugles qui vent courant et heurtant de la t?te centre les ordures. Elles ne savent que ' ieurs sotres chansons: ? He-o-el He-o-o! ? Eh quell Ho-o-o ? Elles ne savent pas. ANIOUTK?. Moi, petit grand-p/?re, je sais la moiti? du Pater Noster. MITRITCH C'est beaucoup. D'ail]eurs, on ne peut pas vous demander grand'chose. Qui vous a enseign?es, sinon un moujik ivre qui vous instruit ? coups de brides ? Et c'est 1? vetre ?ducation. Je ne sais m?me qui de- vra r?pondre de vous. Les recrues, c'est le p?re ou l'oncle qui en r?pond; mais vous autres, soeurs, on ne peut rien exiger de yeas. Vous ?tes tout simple- ment un b?tail sans berger. C'est une honte, res babas... une c]asse tout i fait sotte, tout i fait mau- valse, vetre classe. ANIOUTKA Qu'y faire alers? MITRITCH Ehl rien ? y faireL.. Couvre-toi la t?te et dots. 0 Seigneur I Un s|leneo. l,e erl-cri. Dioitiz?d by GO0(?[C