Ouvrir le menu principal

Page:Tolstoï - La Puissance des tenebres.djvu/175

Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.


qui tient à peine au corps !… Et qu’en ferions-nous ? Va donc le porter aux Enfants-Trouvés : il mourra dans tous les cas ; et l’histoire s’ébruitera, se répétera partout, et la fille nous restera sur les bras.

NIKITA

Et si on vient à le savoir ?

MATRENA

Dans sa propre maison, ne pas faire la chose ! Mais nous la ferons de manière qu’on ne s’en doutera pas. Fais seulement ce que je te dis. Pour notre besogne de baba, nous avons besoin d’un moujik… Prends donc la pioche, descends, et à l’ouvrage. Moi, je t’éclairerai.

NIKITA

Qu’y a-t-il donc à faire ?

MATRENA (baissant la voix).

Creuse une petite fosse ; puis nous l’apporterons et nous le cacherons vivement… Voilà qu’elle appelle de nouveau… Va donc, moi je reviens.

NIKITA

Est-ce qu’il est mort ?

MATRENA

Certainement qu’il est mort. Mais il faut se dépêcher. Tout le monde n’est pas encore couché : on