Ouvrir le menu principal

Page:Tolstoï - La Puissance des tenebres.djvu/135

Cette page n’a pas encore été corrigée


ACTE 111 SCENE VIII LE$ MI?ME$, plus AKOULINA A?rOULINA (en belle toilette? des emplettes ? la maln?pproehimt de NIK1TA) Pourquoi as-tu d?rang? ? 0? as-tu mis le lin ? tisser ? NIK1TA Le lin ? il est 1?... H? ! 'Mitrich I o? es-tu ? En- dormi ?... �a dcnc d?teler le cheval. AKIM (sans voit AKOULI?A regardant sonills). Qu'est-ce qu'il faitdone ? Le vieux, pour ainsi dire.. taib... est fatigu$, le vieux est moulu; et lui, il fait le beau ! �� D?t?lele cheval ! L. Pfou! le miserable! MITRITCH (demMmlant du poole et chaussant ses valenki J). 0 Seigneur mis?ricordieux I Off est-il, le cheval ? Dans ia cour? 11doit ?tre fatigu? ! -- �ois-tu cornroe il s'est irobib? ! I1 enest gonfi? comme une monta- gne, il s'en est fourr? jusque-l? I 0 Seigneur! Miko- la-le-Saint I (il met sa ehouba ! et sort dans la cour.) 1. Bottes en feutre. $. Pelisse en peau de mouton. Dioitized by GO0(?[C