Ouvrir le menu principal

Page:Tolstoï - L’Esprit chrétien et le patriotisme.djvu/93

Cette page a été validée par deux contributeurs.


vers les femmes qui s’étaient assises près de la meule, d’un ton sévère qui, malgré lui, trahissait les sentiments éveillés en lui par notre conversation, il leur cria d’aller ramasser le reste du foin.

— Fainéantes corneilles ! vous dormez, bien sûr ! Vous n’êtes guère pressées d’aller presser l’Allemand. Elles n’ont pas encore seulement ramassé le foin coupé, bien de hasard qu’elles vont moissonner mercredi[1].

Mais, ensuite, craignant sans doute de blesser l’étranger par cette observation, il ajouta, découvrant dans un bon sourire ses dents à demi usées : « Viens plutôt travailler avec nous, et envoie-nous l’Alle-

  1. Il y a un jeu de mots intraduisible portant sur jat qui veut dire : moissonner et serrer.