Ouvrir le menu principal

Page:Tolstoï - L’Esprit chrétien et le patriotisme.djvu/88

Cette page a été validée par deux contributeurs.


logique, un Gouvernement chrétien qui se met en guerre devrait, non seulement abattre les croix, désaffecter les églises, employer les prêtres à d’autres fonctions, et surtout interdire l’Évangile…, mais encore renoncer à toutes les exigences de la morale contenues dans la loi du Christ. C’est à prendre ou à laisser, dîmes-nous. Tant que le christianisme n’aura pas été anéanti, on ne pourra attirer les hommes à la guerre qu’à force de ruses et de tromperies, ainsi qu’on le fait aujourd’hui. Quant à nous, nous perçons cette ruse et cette tromperie : voilà pourquoi nous ne voulons pas y obéir.

Comme, en disant ces choses, nous n’avions ni musique, ni champagne, ni rien qui pût nous troubler l’intelligence, notre