Ouvrir le menu principal

Page:Tolstoï - L’Esprit chrétien et le patriotisme.djvu/81

Cette page a été validée par deux contributeurs.


ce qui s’est fait à Cronstadt, à Toulon et à Paris, et que cette alliance est fortifiée par la volonté de tout le peuple ; lorsque le ministre de l’instruction publique en Russie assure aux ministres français que tous ceux qui dépendent de lui, les enfants russes, les savants et les écrivains, partagent ses sentiments ; lorsque le chef de l’escadre russe assure aux Français que toute la Russie leur saura gré de leur accueil ; lorsque les Protopresbyters assurent, au nom de leurs paroissiens, que les prières des Français en faveur de la maison impériale ont rempli de joie le cœur de tout le peuple russe qui aime le tsar ; lorsque l’ambassadeur de Russie à Paris, se considérant comme le représentant du peuple russe, prend la parole après