Ouvrir le menu principal

Page:Tolstoï - L’Esprit chrétien et le patriotisme.djvu/61

Cette page a été validée par deux contributeurs.


M. Lavisse dans lequel je lis (21e éd., 1889) :

« Depuis que l’insurrection de la Commune a été vaincue, la France n’a plus été troublée. Au lendemain de la guerre, elle s’est remise au travail. Elle a payé aux Allemands sans difficulté l’énorme contribution de guerre de 5 milliards. Mais la France a perdu sa renommée militaire pendant la guerre de 1870. Elle a perdu une partie de son territoire. Plus de 1,500,000 hommes qui habitaient nos départements du Haut-Rhin, du Bas-Rhin et de la Moselle et qui étaient de bons Français, ont été obligés de devenir Allemands. Ils ne sont pas résignés à leur sort. Ils détestent l’Allemagne ; ils espèrent toujours redevenir Français. Mais l’Allemagne tient à sa conquête et c’est un grand pays dont