Ouvrir le menu principal

Page:Tolstoï - L’Esprit chrétien et le patriotisme.djvu/60

Cette page a été validée par deux contributeurs.


France en cas de guerre avec l’Allemagne ? Et même, dans le Siélski Viéstnick, journal publié par le Gouvernement pour le peuple, on veut persuader à ce malheureux peuple trompé par le Gouvernement, que : « Être ami avec la France est pour la Russie un grand avantage, car si, contre toute attente, l’Allemagne, l’Autriche et l’Italie s’avisaient de rompre la paix faite avec nous, bien qu’alors la Russie pût à elle toute seule, et avec l’aide de Dieu, se défendre et se mesurer avec la très puissante fédération de ses adversaires, la lutte, cependant ne serait pas facile et n’irait pas sans de grosses pertes et de grands sacrifices… etc. » (1893, S. V., n° 43.)

Pourquoi aussi dans les écoles françaises enseigne-t-on l’histoire avec le manuel de