Ouvrir le menu principal

Page:Tolstoï - L’Esprit chrétien et le patriotisme.djvu/187

Cette page a été validée par deux contributeurs.


XVIII


Ah ! si les hommes pouvaient comprendre seulement que ce qu’on leur donne pour l’opinion publique, ces sentiments que l’on provoque en eux par des moyens si artificiels et si compliqués, n’est pas la véritable opinion publique, mais seulement le cadavre d’une opinion publique autrefois ; avant tout, s’ils croyaient en eux-mêmes, s’ils croyaient à ce que leur dit le fond de leur conscience, à ce que chacun d’eux est tenté de dire, et qu’il ne dit pas parce