Ouvrir le menu principal

Page:Tolstoï - L’Esprit chrétien et le patriotisme.djvu/179

Cette page a été validée par deux contributeurs.


l’âme d’un homme lorsque, seul, il songe en lui-même aux événements du monde, puis ensuite, involontairement, expose sa pensée à sa femme, à son frère, à un ami, à toutes les personnes avec lesquelles il est lié, et envers lesquelles il croirait pécher, s’il leur cachait ce qu’il croit être la vérité. Ni les milliards de roubles, ni les millions de soldats, ni les institutions, ni les guerres, ni les révolutions ne feront jamais ce que peut faire un homme libre lorsqu’il exprime tout simplement ce qu’il croit juste, sans se laisser troubler par ce qui existe et par ce qu’on lui souffle.

Un homme libre dira franchement sa pensée et son sentiment au milieu de milliers d’hommes dont la conduite et les paroles expriment tout le contraire. Il sem-