Ouvrir le menu principal

Page:Tolstoï - L’Esprit chrétien et le patriotisme.djvu/167

Cette page a été validée par deux contributeurs.


déjà vivante au cœur du peuple. Or, ces gens qui retiennent une opinion publique qui a fait son temps, et qui s’opposent à l’éclosion d’une nouvelle opinion, ce sont actuellement les membres du Gouvernement et des classes dirigeantes qui prêchent le patriotisme comme une condition nécessaire de la vie de l’humanité.

Les instruments dont ils disposent sont d’une puissance énorme ; mais, comme l’opinion publique coule et grossit éternellement, ces instruments sont impuissants : les vieilles idées tombent ; les jeunes se développent et poussent.

Plus longtemps on empêchera l’opinion publique de s’exprimer, plus elle prendra de forces, et plus elle s’affirmera violemment.

Les Gouvernements et les classes diri-