Ouvrir le menu principal

Page:Tolstoï - L’Esprit chrétien et le patriotisme.djvu/166

Cette page a été validée par deux contributeurs.


vues déjà à plusieurs reprises s’arrêter assez longtemps, n’est pas véritable ; c’est le cadavre d’une opinion publique, c’en est la cendre, la cendre qui se trouve partout où il y a eu du feu, et qui empêche la flamme de se dégager ; ou bien encore, c’est une herbe vieille et flétrie qui se trouve partout où naît l’herbe nouvelle et qui la gêne dans sa croissance. L’opinion publique varie sans cesse. Si nous croyons qu’elle reste en place durant un certain temps, c’est parce qu’il y a toujours des gens qui se sont fait une situation avantageuse à un certain moment de l’opinion publique, et qui, par suite, font tous leurs efforts pour faire durer ce moment et ne pas laisser paraître la jeune et véritable opinion publique, inexprimée encore, mais