Ouvrir le menu principal

Page:Tolstoï - L’Esprit chrétien et le patriotisme.djvu/163

Cette page a été validée par deux contributeurs.


ment sur la route que suit l’humanité, tout de même que, en dépit des obstacles, le jour et le printemps suivent invinciblement la route que leur trace le soleil.

Si nous examinons les variations de l’opinion publique depuis cent ans, nous pouvons remarquer que l’opinion publique des classes dirigeantes d’alors, cette opinion qui autorisait le servage, la torture et les peines corporelles, est devenue une sorte de légende ; au contraire, ce que les gens d’il y a cent ans considéraient comme une utopie est devenu aujourd’hui une opinion courante.

Si nous examinons les hésitations de l’opinion publique relativement, par exemple, à la suppression de la monarchie et à son remplacement par une république, et vice