Ouvrir le menu principal

Page:Tolstoï - L’Esprit chrétien et le patriotisme.djvu/160

Cette page a été validée par deux contributeurs.


existe une opinion publique de ce genre et, grâce à elle, une autorité toute-puissante s’est installée, qui, de nos jours, dispose de milliards, d’un mécanisme de Gouvernement tout agencé, de postes, de télégraphes, de téléphones, d’armées disciplinées, de tribunaux, d’une police, d’un clergé obéissant, d’écoles, et même d’une presse ; et cette force même provoque à son tour chez le peuple l’opinion publique nécessaire pour assurer l’autorité.

La force des Gouvernements repose sur l’opinion publique ; or, ayant la force, ils peuvent toujours, grâce à leurs instruments, les fonctionnaires, les juges, les instituteurs, le clergé et la presse, provoquer telle opinion publique qui leur est nécessaire pour se maintenir. L’opinion