Ouvrir le menu principal

Page:Tolstoï - L’Esprit chrétien et le patriotisme.djvu/145

Cette page a été validée par deux contributeurs.


XV


Il semblerait que les progrès de l’instruction, la facilité les moyens de communication, la fréquence des rapports de peuple à peuple, la diffusion des livres et des journaux, et surtout l’état de sécurité absolue dans lequel se trouvent les peuples vis-à-vis les uns des autres, dussent rendre de plus en plus difficile la duperie du patriotisme, et même la rendre impossible à la fin.

Malheureusement, voici ce qui se passe :