Ouvrir le menu principal

Page:Tolstoï - L’Esprit chrétien et le patriotisme.djvu/14

Cette page a été validée par deux contributeurs.


tous les Français, et que tous les Français adoraient tous les Russes.

Ces sentiments s’exprimèrent en France, au mois d’octobre dernier, de la façon la plus inattendue.

Voici la description de l’arrivée des marins russes à Toulon ; je l’emprunte au Siélski Viéstnik, journal dont les informations sont un résumé de la presse.

« La rencontre des navires russes et français fut saluée non seulement par des coups de canon, mais encore par des cris enthousiastes de : « Hourra ! Vive la Russie ! vive la France ! »

« À cela se joignirent les accords de nombreuses musiques (il s’en trouvait même sur des vaisseaux appartenant à des particuliers), qui jouaient l’Hymne