Ouvrir le menu principal

Page:Tolstoï - L’Esprit chrétien et le patriotisme.djvu/135

Cette page a été validée par deux contributeurs.


ser les peuples en paix entre eux, car la seule raison d’être de ces Gouvernements est de faire la paix entre les peuples et de calmer leur mutuelle inimitié. Or, ce sont eux, précisément, qui font naître cette inimitié qu’ils colorent du nom de patriotisme pour faire ensuite semblant de réconcilier les peuples. Ainsi font les Tziganes : à l’écurie, ils mettent du poivre sous la queue de leur cheval et le rouent de coups ; puis, une fois sortis, ils se pendent à la bride, comme s’ils avaient peine à contenir une bête pleine de feu.

On nous assure que les Gouvernements s’occuperont de faire respecter la paix ; comment s’y prennent-ils donc ? — Des hommes vivaient en paix sur les bords du Rhin ; tout d’un coup, à la suite d’intrigues