Ouvrir le menu principal

Page:Tolstoï - L’Esprit chrétien et le patriotisme.djvu/123

Cette page a été validée par deux contributeurs.


XIII


« Mais, si les gens du peuple ne connaissent pas le patriotisme, c’est qu’ils ne se sont pas élevés encore au niveau de ce sentiment sublime, qui est propre à tout homme instruit. S’ils n’éprouvent pas ce sentiment, il faut les y habituer par l’éducation. C’est justement ce que fait le Gouvernement. »

C’est ainsi que parlent, d’ordinaire, ceux qui font partie des classes dirigeantes ; et ils sont si naïvement convaincus de la sublimité du sentiment patriotique, que les gens