Ouvrir le menu principal

Page:Tolstoï - L’Esprit chrétien et le patriotisme.djvu/106

Cette page a été validée par deux contributeurs.


veille du dernier soulèvement de la Pologne et de l’ingérence du Gouvernement Français dans nos affaires. Les journaux patriotiques russes prirent feu et flammes ; les classes dirigeantes excitèrent si bien cette indignation que la situation devint très tendue et qu’on ne parla de rien moins que de déclarer la guerre à la France.

Tout plein de la lecture des journaux, mon ami parla un jour au staroste de la situation respective de la Russie et de la France. Il déclara même que, si la guerre éclatait (il était ancien officier), il prendrait du service et se battrait contre les Français. À cette époque, les patriotes russes croyaient avoir à prendre une revanche de Sébastopol.