Page:Tolstoï - Œuvres complètes, vol19.djvu/353

Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.



XII

Le vieux diable partit, voyant bien qu’il ne pourrait venir à bout d’Ivan, au moyen des soldats. Il revint bientôt sous la forme d’un monsieur cossu, s’établit dans le royaume d’Ivan, et résolut de le combattre au moyen de l’argent, comme il l’avait fait pour Tarass le Ventru.

— Moi, je veux vous faire du bien, leur dit-il, vous apprendre d’excellentes choses ; je veux me faire une maison chez vous et installer une industrie.

— Soit ! lui dit-on. Reste chez nous.

Le lendemain matin, le monsieur cossu sortit sur la place publique avec un grand sac d’or et une feuille de papier, et dit :

— Vous vivez tous comme des pourceaux. Je veux vous apprendre comment il faut vivre. Construisez-moi une maison sur ce plan-là. Vous