Page:Tolstoï - Œuvres complètes, vol17.djvu/93

Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.


par suite de ce manque d’instruction propre aux peintres russes. » Néanmoins le tableau qui représentait les enfants s’était gravé dans leur mémoire, et à chaque instant ils y revenaient.

— Quel charme ! Comme il a réussi cela, et comme c’est simple ! Il ne comprend pas lui-même comme c’est bien ! Oui, il ne faut pas laisser échapper l’occasion ; il faut l’acheter, disait Vronskï.