Page:Tolstoï - Œuvres complètes, vol17.djvu/406

Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.



XXIII

Dolly allait se mettre au lit quand Anna, en robe de chambre, entra chez elle.

Dans le courant de la journée Anna, plusieurs fois, avait voulu entamer une conversation intime, et chaque fois s’était aussitôt arrêtée. « Plus tard, avait-elle dit, quand nous serons seules, nous parlerons de tout, j’ai tant à te raconter ».

Maintenant elles étaient seules et Anna ne savait que dire. Assise près de la fenêtre, elle regardait Dolly, cherchant dans sa mémoire tous les sujets de conversation susceptibles de lui paraître importants et ne trouvant rien. Il lui semblait avoir déjà tout dit.

— Et que devient Kitty ? demanda-t-elle enfin après avoir soupiré profondément et regardant Dolly d’un air coupable. Dis-moi la vérité, m’en veut-elle ?