Page:Thackeray - La Foire aux vanites 1.djvu/373

Cette page n’a pas encore été corrigée


et la protéger contre tout danger. Si quelque malheur arrivait à George, c’est à vous qu’appartiendrait le soin de la défendre ; en cas de défaite pour l’armée, vous aurez à ramener votre sœur en Angleterre. Eh bien ! donnez-moi votre parole de ne point l’abandonner. Mais je n’ai pas besoin de vous demander cette promesse. Quant à l’argent, comme vous ne l’avez guère ménagé, si vous en avez besoin, je vous en offre, parlez sans détour, avez-vous encore assez d’or pour effectuer votre retour en Angleterre en cas de désastre ?

— Monsieur, dit Jos avec un air majestueux, quand j’ai besoin d’argent, je sais où en prendre ; et quant à ma sœur, je n’ai point à apprendre de vous mes devoirs à son endroit.

— Vous parlez en homme de cœur, Jos, repartit l’excellent Dobbin, et je suis heureux de penser que George laisse sa femme en si bonnes mains. Je pourrai donc lui reporter votre parole d’honneur, qu’elle trouvera en vous appui et protection, si elle était menacée de quelque péril.

— Certainement, certainement, répondit M. Jos. »

Dobbin le savait fort bien du reste, ce n’était pas les sacrifices d’argent qui devaient coûter le plus au frère d’Amélia.

« Et en cas de défaite, vous l’accompagnerez hors de Bruxelles, jusqu’à ce qu’elle soit en sûreté.

— La défaite ?… morbleu ! monsieur, c’est chose impossible, vous chercheriez en vain à m’effrayer, vociféra le héros, en allongeant sa tête entre les deux draps de son lit. »

Le capitaine se sentait l’esprit plus tranquille en entendant Jos se prononcer si résolûment.

« Au moins, pensa Dobbin, la retraite est assurée pour elle dans le cas où nos affaires prendraient une mauvaise tournure. »

Si le capitaine Dobbin avait espéré, avant son départ, puiser dans la vue d’Amélia un nouveau courage, une dernière consolation, ce mouvement d’égoïsme trouva sa punition dans la satisfaction même du désir qu’il avait inspiré.

Un salon commun à la famille séparait la chambre de Jos de celle d’Amélia. C’était dans cette pièce que le domestique de George procédait à l’emballage, à mesure que son maître lui apportait les objets dont il pensait avoir besoin pour l’expédition. À travers les portes à demi entr’ouvertes, Dobbin put contempler encore une fois les traits d’Amélia. Mais, hélas ! la pâleur, l’abattement,