Ouvrir le menu principal

Page:Taxil, Révélations complètes sur la franc-maçonnerie, Les frères Trois-Points, 1886, tome 2.djvu/178

Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.


trième, une miniature de tête de mort, etc. Il distribue tous ces bibelots mystiques, en disant : « Allez à Pathmos, il n’y a plus d’heure, » ou bien : « Empêchez les Profanes et les méchants Frères de trouver jamais justice dans nos Loges, etc. »

Lorsque la distribution est terminée, on remet à chaque assistant une trompette en terre cuite ; l’assemblée s’en sert pour exécuter un charivari des cinq cents diables ; et le récipiendaire prête une nouvelle obligation, pendant que l’on tire sept pétards.

Ce coup-ci, ça y est ! L’ex-Zorobabel est définitivement promu Chevalier d’Orient et d’Occident.

Il est mûr, à présent, pour passer Rose-Croix.

On termine la séance en lui racontant, en abrégé, l’histoire des Templiers.


§ II

LE ROSE-CROIX.




CÉRÉMONIAL DE LA RÉCEPTION

Nous voici à l’un des grades les plus importants de lu Franc-Maçonnerie.

On y reçoit généralement plusieurs Frères à la fois. Ceux qui ont passé par les grades intermédiaires, du 4e au 17e degré, ne se joignent aux récipiendaires qu’à partir du moment où le président a conféré par communication les premiers grades capitulaires à ceux des candidats que le Suprême Conseil a dispensés du stage : cette communication se donne en cérémonie spéciale dans la Chambre des Préparations, dite Chambre Verte.

Comme je tiens à décrire cette réception du Rose--