Page:Tardivel - Notes de voyage en France, Italie, Espagne, Irlande, Angleterre, Belgique et Hollande, 1890.djvu/31

Cette page n’a pas encore été corrigée


DE CORK A GLENGARRIFEE

31

Au-dessus de la porte principale, un protestant fanatique s’était avisé d’afficher l’inscription suivante, exécrable de forme et de fond :

Turk, Jew or Atheist

May enter here, but not a Papist.

Mais les irlandais catholiques sont, pour le moins, aussi bons versificateurs que les protestants, et beaucoup plus spirituels. Aussi l’un d’eux ajouta-t-il aussitôt à l’inscription protestante le post-scriptum que voici :

The lad who wrote this, wrote it well, For the same is written on the gales of hell. Dans Bandon et Bantry il y a beaucoup de vieilles maisons qui tombent en ruines et qui donnent un aspect triste à ces deux endroits.

Î*C

  • *

La diligence qui nous a transportés de Bantry à Glengarriffe n’est pas une petite machine, je vous prie de le croire. C’est un immense char découvert : cinq bancs à quatre places chacun, juchés très haut ; au-dessous, une espèce de caveau où l’on entasse les bagages. Nous étions justement vingt personnes, hommes et femmes ; et comme plusieurs de ces dames avaient plus d’embonpoint et de carrure que de raison, nous étions empaquetés là-dedans à la façon des sardines. Passe pour 12 milles. Mais demain nous avons 42 milles à faire pour aller à Killarney ! Faisons des vœux pour que quelques-unes de ces délicates créatures se décident à passer une journée ou deux ici. Une dernière observation avant de serrer ma plume-pour ce soir : les chemins à voiture en Irlande sont tout simplement magnifiques (1) partout. Ils sont tous macadamisés et entretenus, même dans ces régions lointaines et sauvages, avec un soin incroyable. Pas la moindre ornière, pas la moindre butte, (1) Pendant la famine de 1847-48, le gouvernement anglais fit construire plusieurs de ces belles routes afin de donner de l’ouvrage à la population de ces régions éprouvées.