Ouvrir le menu principal

Page:Talmeyr - La franc-maçonnerie et la révolution française.djvu/36

Cette page a été validée par deux contributeurs.
26
LA FRANC-MAÇONNERIE

dès qu’elle est devenue possible. L’illuministe peut avoir tous les vices, mais ne doit jamais se montrer, en même temps, que sous le plus parfait extérieur d’honorabilité et de vertu. « Appliquez-vous, prescrit Weishaupt dans son code, à la perfection intérieure et extérieure. » Et qu’entend-il par cette double perfection ? Il l’explique suffisamment dans le triple précepte que voici : « Tais-toi, sois parfait, masque-toi. » Il organise ainsi tout un système de recrutement clandestin, et le fait exercer par des « Frères » qu’il appelle du nom significatif de « Frères insinuants ». Il projette aussi un ordre de femmes, et il le formule comme il suit : « Cet ordre aura deux classes ayant chacune leur secret à part ; la première sera composée de femmes vertueuses, et la seconde de femmes légères… » De même, il s’ingénie avec le plus grand soin à bien attribuer aux adeptes le rôle qui leur convient spécialement. « Attachez-vous, prescrit-il aux Frères insinuants, à des hommes bien faits, beaux garçons. Quand on sait les former, ils sont