Ouvrir le menu principal

Page:Talmeyr - La franc-maçonnerie et la révolution française.djvu/16

Cette page a été validée par deux contributeurs.
6
LA FRANC-MAÇONNERIE

chez qui la domination anglaise est impopulaire, et qui s’en débarrasse. On ne comprend pas une nation qui a la Religion et la Monarchie dans le sang, qui les veut, qui ne veut qu’elles, et qui les renverse avec fureur. Et cette Révolution-là est tellement inexplicable que tous les historiens, quels qu’ils soient, renoncent, en réalité, à l’expliquer, car les explications par la « fatalité », la « Providence », la « force des choses », le châtiment divin, ou l’ « anarchie spontanée », les seules qu’on nous ait encore données, ne sont pas des explications. Nous sommes donc bien devant une « inconnue », devant un X, et ce qui ajoute encore à l’énigme, ce sont ces révolutionnaires en nombre infime, qui ne sont pas dix mille électeurs sur cent mille, qui ne représentent pas la France, et qui, avec cela, non seulement appellent leur révolution la Révolution française, mais lui attribuent encore, en outre, un caractère universel. Ils ne sont même pas la nation qu’ils disent être, ils prétendent néanmoins régenter toutes les autres nations au nom de cette nation