Ouvrir le menu principal

Page:Talmeyr - La franc-maçonnerie et la révolution française.djvu/104

Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.
94
LA FRANC-MAÇONNERIE

Maçonnerie dans la Résolution française, dit, au cours de son énumération des forfaits de la secte :

«… C’est, le 10 août, l’ordre donné aux défenseurs des Tuileries de « cesser le feu » alors que le Roi, au témoignage de Choudieu, plus tard régicide, ne donna point cet ordre et prescrivit, au contraire, la résistance à outrance, laquelle eût suffi à réduire à une crise passagère une Révolution incalculable en ses conséquences…


« Le témoignage du régicide Choudieu ne peut rien en face de l’ordre écrit, hélas ! de la main du Roi et dont l’original se trouve au Musée Carnavalet, sous une vitrine placée dans la chambre voisine de l’oratoire de Mme de Sévigné.

« H. de L. »

« Je puis ajouter à cette communication de notre ami, que le document en question a été cédé, vers 1883, au Musée Carnavalet, par le baron Pfyffer d’Altishofen, héritier des Tûrler.

« H.-G. Fromm. »

On voit que MM. H. de L. et H.-G.Fromm commettaient une erreur, facile à expliquer, d’ailleurs.


Imp. J . Dumoulin, à Paris. — 451-04.