Page:Tailhade - À travers les grouins, 1899.djvu/84

Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.





PRIX DE VERTU



Maquillé, solennel, disert et peu joli,
Le frère de frère Yve, entre les vieilles dames
Pérore. Il a des solécismes tout pleins d’âme
Et, de le voir si vert, le Beau Frère a pâli.

Feu Monthyon, parrain d’une fâcheuse rue,
Inspire ses discours où de beaux mouvements
Enguirlandent, tels que du persil, les thomans
Dont la vertu est, en grand pompe, secourue.