Ouvrir le menu principal

Page:Tailhade - À travers les grouins, 1899.djvu/83

Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.



Frémine plus hideux que les têtes de l’Hydre,
Et Vicaire pochard comme une pomme à cidre,
Et ceux qui font des vers pour les cafés de nuit :

Tous veulent sur leur front le diadème esthète,
Ces palmes dont la fleur améthyte leur duit,
Et l’orgueil des festins à douze francs par tête.