Page:Tailhade - À travers les grouins, 1899.djvu/70

Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.



Pourtant il sied que Ferveur maintenue
Avec l’athée ou le pyrhonnien
De Belzébuth, emplisse la cornue.
Époussetons juif et luthérien ;
Que l’indévot paie et ne garde rien !
C’est pour très cher qu’on pend, qu’on essorille,
Que le troupeau sustente qui l’étrille.
Nous n’avons pas renié le passé.
Vois ! Dans Montjuich, dans Cuba, dans Manille
La Sainte Église abhorre au sang versé.

Père Didon, ta voix frappe la nue
Et Rochefort te vante à Possien :
L’autodafé par vos soins continue.
Ténor pieux, cher au béotien,
Meyer t’approuve et Jamont le fait sien.
Pour toi, Guérin frappe, Thiébaud nasille
À nous, soldats ! qu’on brûle, qu’on fusille
Tout scélérat, suspect d’avoir pensé,
Que dans l’ivraie, on plante une faucille !
La Sainte Église abhorre au sang versé.