Page:Tailhade - À travers les grouins, 1899.djvu/46

Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.





SONNET



Marquis de Vascagat, ô Géronte, ô Gavroche,
Qui de la gens Vervoort appuyez le turbin,
Voici le temps pour vous, paillasse et coquebin,
D’exhaler un esprit qui n’est pas sans reproche.

Drumont, le sacristain nidoreux, le larbin
Dont les femmes en mal d’enfant craignent l’approche,
Laid comme un pou, va siéger prés d’Ernest Roche.
Votre beau-frère seul clapote dans son bain.