Page:Tailhade - À travers les grouins, 1899.djvu/103

Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.





CHEMIN D’ÉGLOGUE



Vers le train allongeant ses « bidels » sur la voie,
L’essaim hilare des calicots s’est rué.
Dans les compartiments où des gens ont sué
Il s’installe, joyeux d’une émétique joie.

En face de la grue énorme dont le busc
Malaisément contient une gorge bovine,
Les bouquins de Drumont édites par Savine
Délectent un bourgeois qui ne sent pas le musc.