Ouvrir le menu principal

Page:Tagore - L’Offrande lyrique.djvu/60

Cette page a été validée par deux contributeurs.


Délivrance ? Où prétends-tu trouver délivrance ? Notre Maître ne s’est-il pas joyeusement chargé lui-même des liens de la création ; il s’est attaché avec nous pour toujours.

Sors de tes méditations et laisse de côté tes fleurs et ton encens ! Tes vêtements se déchirent et se souillent, qu’importe ? Va le joindre et tiens-toi prés de lui dans le labeur et la sueur de ton front.


XII


Le temps que prend ma course est long ; la route est longue.

Je suis sorti sur le char du premier rayon de lumière, et j’ai poursuivi mon