Page:Sully Prudhomme - Œuvres, Poésies 1878-1879, 1886.djvu/233

Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.



une voix.



Les chartes naissent des discordes.
Songe aux temps des désirs sans lois,
Quand erraient en farouches hordes
Les premiers hommes dans les bois ;

Vois-les tout nus livrer bataille
À des animaux insoumis
Monstrueux de forme et de taille,
Vois-les tous entre eux ennemis.

Aux engins de chasse et de pêche,
Aux armes, vois-les tour à tour
Adjoindre le fuseau, la bêche,
Puis le bœuf instruit au labour ;

À la tente de peaux compare
Le stable abri, même d’un gueux.



le chercheur.



Je vois l’appétit, moins fougueux,
Redevenir aussi barbare.