Page:Sully Prudhomme - Œuvres, Poésies 1878-1879, 1886.djvu/222

Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.



Tel homme à tel autre homme est souvent plus contraire
Que la lumière à l’ombre et que l’onde au rocher.
L’esprit qui les compare et les veut rapprocher
Abuse impudemment de son besoin d’abstraire.

Ton sang peut à ma lèvre imposer le mot frère,
Mais ce mot, il ne peut à mon cœur l’arracher :
Tel me parle en ma langue, et me reste étranger ;
Je l’entends malgré moi siffler, rugir ou braire.

Le sang est-il tout l’homme, et la fraternité,
Pacte d’amour juré sans la main ni la bouche,
N’est-elle que le nœud des corps de même souche ?

Un roi nègre est issu (pour le moins imité)
Du gorille, et par l’âme et la forme il y touche
De plus près que mon chien, frère sans vanité.




________