Ouvrir le menu principal

Page:Sue - La Bonne aventure, Tome 3, 1851.djvu/144

Cette page n’a pas encore été corrigée


nant, monsieur, répondez.. J'attends.

Et Jérôme Bonaquet regarda le prince d'un air interrogant.

M. de Morsenne voulut le prendre de très haut et reprit dédaigneusement :

— Quand je choisis mon interlocuteur, je lui réponds, Monsieur... mais je ne réponds point au premier venu qui se permet de m’interroger de la sorte.

— Je me permettrai de vous faire observer, Monsieur, — reprit Bonaquet avec une affectation de parfaite urbanité, — qu’un homme bien élevé doit une réponse même au premier venu lorsque ce premier venu vient demander compte d’un outrage immé-