Ouvrir le menu principal

Page:Sue - La Bonne aventure, Tome 3, 1851.djvu/143

Cette page n’a pas encore été corrigée


— Monsieur, — s’écria le prince, — ce langage...

— Si le choix vous embarrasse, monsieur, reprit durement Jérôme, — priez quelque jeune membre de votre famille de choisir pour vous... Envoyez-le-moi... et nous causerons. Maintenant, monsieur, voici en deux mots pourquoi ma femme et moi nous sommes chez vous ce soir : Vous avez dit, vous avez écrit publiquement que mon mariage avec madame de Blainville était un déshonneur pour votre maison. A cette assertion, il faut des preuves. Ces preuves, je les veux, et je viens, monsieur, vous les demander en présence des personnes qui nous écoutent. Elles verront, je n’en doute pas, en ceci, la démarche d’un homme d’honneur. Mainte-