Ouvrir le menu principal

Page:Sue - La Bonne aventure, Tome 3, 1851.djvu/139

Cette page n’a pas encore été corrigée


princesse, —je vous présente monsieur Bonaquet, mon mari...

Jérôme s’inclina, puis ayant entendu quelques murmures difficilement contenus, il se redressa et promena circulairement son ferme regard sur la réunion. Madame de Morsenne. non moins stupéfaite que son mari de l’assurance d’Héloïse, fut un moment dominée par cette dignité si calme, et reprit bientôt avec un dédain courroucé.

— Je répondrai à madame la marquise de Blainville... que...

— Pardon, ma cousine... vous voudrez bien répondre à madame Bonaquet, c’est le nom que j’ai l’honneur de porter, — dit