Ouvrir le menu principal

Page:Sue - La Bonne aventure, Tome 3, 1851.djvu/138

Cette page n’a pas encore été corrigée


Puis, profitant de l’immobilité du prince, de plus en plus confondu par le sang-froid et la présence d’esprit des nouveaux venus, et alla droit à la princesse, en disant à haute voix à Jérôme.

— Je vais maintenant, mon ami, si vous le voulez bien, vous présenter à madame de Morsenne.

Et la jeune femme s’approcha de la princesse ; celle-ci se trouvait placée à côté de madame de Robersac et avait derrière elle le chevalier de Saint-Merry ; le reste de la réunion formait un demi cercle un peu en arrière de ces trois principaux personnages.

— Ma cousine, — dit alors Héloïse à la