Ouvrir le menu principal

Page:Sue - La Bonne aventure, Tome 3, 1851.djvu/135

Cette page n’a pas encore été corrigée



V

À la vue du prince, qui, se détachant de la foule silencieuse, était venu se planter sur le seuil du grand salon, dont il semblait vouloir leur défendre l’accès, Bonaquet et sa femme échangèrent un demi-sourire et parcoururent paisiblement les quelques pas qui les séparaient encore de M. de Morsenne.

Celui-ci, se plaçant alors devant Jérôme,