Ouvrir le menu principal

Page:Stevenson - Le Mort vivant.djvu/62

Cette page a été validée par deux contributeurs.


Mais l’institution des colis postaux nous a déjà fait bien du tort, dans notre partie !

— Je suis un homme libre de préjugés, poursuivit Joseph Finsbury. Dans ma jeunesse, j’ai fait de nombreux voyages. Rien n’était trop petit pour ma curiosité. En mer, j’ai étudié les différentes façons de nouer les câbles, et me suis mis au courant de tous les termes techniques. À Naples, j’ai appris l’art de préparer le macaroni ; à Cannes, je me suis instruit des principes de la fabrication des fruits confits. Jamais je ne suis allé entendre un opéra sans avoir d’abord acheté le livret, et même sans avoir fait connaissance avec les principaux airs, en les jouant d’un seul doigt sur un piano.

— Vous devez avoir vu bien des choses, monsieur ! déclara le camionneur en fouettant sa bête.

— Savez-vous combien de fois le mot fouet revient dans l’Ancien Testament ? reprit le vieux gentleman. Il revient cent et (si ma mémoire ne me trompe pas) quarante-sept fois !

— Vraiment, monsieur ! dit M. Chandler. Voilà ce que je n aurais jamais cru !

— La Bible contient trois millions cinq cent un mille deux cent quarante-neuf lettres. Quant aux versets je crois qu’il y en a plus de dix-huit mille.