Ouvrir le menu principal

Page:Stevenson - Le Mort vivant.djvu/306

Cette page a été validée par deux contributeurs.


Michel. Cet homme est en possession de l’objet depuis… voyons un peu… depuis mercredi passé ; vers quatre heures. J’imagine qu’il doit être en route pour le Nouveau Monde, le pauvre diable, et terriblement pressé d’arriver !

— Michel, implora Maurice, par pitié pour un parent, réfléchissez bien à vos paroles, et dites-moi encore quand vous vous êtes débarrassé du corps !

— Mercredi soir, pas d’erreur possible là-dessus ! répliqua Michel.

— Eh bien ! non, décidément, ça ne peut pas aller ! s’écria Maurice.

— Quoi donc ? demanda l’avoué.

— Même les dates sont pure folie ! murmura Maurice. Le chèque a été présenté à la banque le mardi ! Il n’y a pas le moindre filet de bon sens dans toute cette affaire !

En cet instant, un jeune homme saisit vigoureusement le bras de Michel. Le susdit jeune homme était passé, par hasard, auprès du groupe de nos trois amis, l’instant d’auparavant ; tout à coup, il avait fait un sursaut et s’était retourné.

— Ah ! dit-il, je ne me trompe pas ! Voici M. Dickson !

Le son même de la trompette du jugement dernier n’aurait pas effrayé davantage Pitman et