Ouvrir le menu principal

Page:Stendhal - Mémoires d’un Touriste, II, Lévy, 1854.djvu/38

Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.
32
ŒUVRES DE STENDHAL.

pour un sorcier dans le village ; mais on ne dit pas que ce soit un voleur.

« Kigourlay : L’accusé a été mon domestique ; il m’a servi en honnête homme ; je n’ai pas eu à m’en plaindre ; il travaillait bien ; il jouait beaucoup la nuit, je l’ai vu perdre jusqu’à six francs, c’est moi qui les lui ai gagnés. (On rit.) C’est un sorcier, il a un secret pour trouver de l’argent. (Mouvement.)

« René Laurent, maire de la commune, d’un air décidé et avec l’attitude d’un homme qui fait un grand acte de courage : Pennec passe dans ma commune pour un devin et pour un sorcier ; mais je ne crois pas cela, moi ; ce n’est plus le siècle des sorciers… Un jour, c’était une grande fête, il y avait à placer sur la tour un drapeau tricolore…, maintenant c’est un drapeau tricolore ; mais autrefois, j’étais maire aussi, et alors c’était un drapeau blanc. Pennec eut l’audace de monter, sans échelle, jusqu’au haut du clocher, pour planter le drapeau ; tout le monde était ébahi ; on croyait qu’il y avait quelque puissance qui le soutenait en l’air. Je lui ordonnai de descendre ; mais il s’amusait à ébranler les pierres qui servent d’ornement aux quatre côtés de la chapelle ; je le fis arrêter. Les gendarmes, surpris de la richesse de ses vêtements, le conduisirent au procureur du roi : il fut mis en prison. Plus tard, la justice vint visiter l’endroit où il prétendait avoir trouvé son trésor ; j’étais présent à la visite. Pennec arracha une pierre, puis, quand il eut ainsi fait un vide, il nous dit avec un grand sang-froid : « C’est dans ce trou qu’était mon trésor. » (On rit.) On lui fit observer que le vide était la place de la pierre ; mais il persista. Je suis bien sûr qu’avant le vol de Leberre l’accusé avait de l’argent, et qu’il a fait de fortes dépenses ; je lui avais demandé s’il était vrai qu’il eût trouvé un trésor ; mais il ne voulait point m’en faire l’aveu, sans doute parce que le gouvernement s’en serait emparé. C’est un bruit accrédité dans notre commune que ce que l’on trouve c’est pour le gouvernement ; aussi l’on ne trouve pas souvent, ou du moins on ne s’en vante pas (Explosion d’hilarité.) Surpris