Ouvrir le menu principal

Page:Stendhal - Mémoires d’un Touriste, II, Lévy, 1854.djvu/364

Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.
358
ŒUVRES DE STENDHAL.

de même qu’à Varsovie. L’Espagne serait heureuse d’avoir de tels hommes, dût-elle les payer deux millions chacun : ce n’est pas le quart de ce que ses rois lui ont volé chaque année.

Supposons un général qui, depuis sept ans, eût gouverné Alger avec talent ; qu’importerait qu’il eût volé sept millions ?


— Barcelone, le… 1837.

J’ai une inclination naturelle pour la nation espagnole ; c’est ce qui m’a amené ici.

Ces gens-là se battent depuis vingt-cinq ans pour obtenir une certaine chose qu’ils désirent. Ils ne se battent pas savamment ; un dixième seulement de la nation se bat ; mais, enfin, ce dixième se bat, non pour un salaire, mais pour obtenir un avantage moral. Chez les autres peuples, on voit des gens qui se battent pour obtenir des appointements ou des croix.

J’aime encore l’Espagnol parce qu’il est type ; il n’est copie de personne. Ce sera le dernier type existant en Europe.

Tout ce qui est riche ou noble, en Italie, est une copie du grand seigneur français, tremblant toujours de ce qu’on dira de lui. Les grands seigneurs espagnols que nous avons entrevus à Paris ne sont pas copies. Chez eux je ne vois nullement le besoin d’être rassurés sur l’estime qu’ils se portent, et ils n’ont aucun souci de l’opinion des cent nigauds bien vêtus rassemblés chez l’ambassadeur voisin.

Que ne fait pas au contraire le grand seigneur allemand ou italien : 1° pour pénétrer dans le salon de l’ambassade voisine ; 2° pour y faire effet ? L’Espagnol y vient plutôt comme curieux, pour voir ces singeries, puisqu’il est à Paris.

Je brûlais d’aller voir le jardin de Valence. On me dit qu’il y a des mœurs singulières. Les artisans travaillent assis. Tous

    comte Sébastiani, ministre des affaires étrangères, à propos de la capitulation de Varsovie, qui avait eu lieu le 8 septembre 1831.