Ouvrir le menu principal

Page:Stendhal - Mémoires d’un Touriste, II, Lévy, 1854.djvu/334

Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.
328
ŒUVRES DE STENDHAL.

qui m’a appris tout ce que je sais de la Provence et même des choses qui ne pourront être imprimées que quand la mode aura changé, en attendant il ne faut pas que son nom se rencontre dans un livre non dévot.

La Camargue ressemble fort à la Zélande ; c’est une terre qui n’est élevée que de sept pieds au-dessus des eaux ; elle forme une île placée entre les deux branches du Rhône et la mer ; c’est un triangle équilatéral, dont chaque côté a sept lieues de longueur. Les bords de cette île sont fort bien cultivés, mais par malheur le milieu est plus bas que les bords ; là se trouvent des étangs, des marais salés et la fièvre. L’étang de Valcarès, le plus considérable de tous, a cinq lieues de circonférence. Les immenses terrains non cultivés sont couverts de bœufs et de moutons qui paissent en liberté. Les petits chevaux blancs de la Camargue sont pleins de feu, rapides, hardis, mais ils ont la croupe du mulet.

Une heure du matin sonnait comme je suis entré dans Arles. Le ciel était habillé ce soir en Scaramouche ; la nuit était fort noire, et je n’ai pu qu’entrevoir la portion de théâtre nommée tour de Roland et l’obélisque. Comme on sait, Arles a été la capitale d’un royaume ; elle est déserte aujourd’hui, mais conserve encore beaucoup de monuments.

César est le premier auteur ancien qui ait nommé cette ville ; il y fit construire des galères pour soumettre Marseille. Après avoir joui un instant de la liberté, Arles fut forcée, en 1251, de reconnaître la souveraineté du comte de Provence, et en 1481 elle fut réunie au royaume de France.

J’ai entrevu l’obélisque de granit égyptien qui est sur la place du marché ; il a de hauteur quarante-sept pieds, et le piédestal quatorze. L’obélisque a été brisé dans une chute, il est en deux morceaux.

En 1651, on découvrit la célèbre Vénus d’Arles, aujourd’hui au Musée ; les habitants furent obligés d’en faire hommage à Louis XIV. Mais depuis l’acquisition de la collection Borghèse, le