Ouvrir le menu principal

Page:Stendhal - Mémoires d’un Touriste, II, Lévy, 1854.djvu/270

Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.
264
ŒUVRES DE STENDHAL.

Au delà du fort Saint-Jean, c’est le lazaret que nous avons côtoyé au nord, il y a une heure, en passant à l’arc de triomphe.

Nous rentrons dans le port ; il est parfaitement sûr et assez profond ; mais souvent il sent horriblement mauvais, c’est l’égout de Marseille. J’étais tombé un mauvais jour apparemment ; j’en ai fait l’observation à mon batelier, avec lequel je m’étais mis sur un assez bon pied pendant le voyage ; il m’a nié brusquement et assez impoliment que son port sentît mauvais. Il est possible que les Marseillais ne soient pas sensibles à une certaine mauvaise odeur : c’est fort heureux pour eux.

Mon batelier patriote, ce qui, dans un certain sens, veut dire imbécile et quelquefois méchant, me ramène en grommelant à la Canebière. En touchant terre, j’oublie bien vite toutes ces idées ; il était onze heures, et je cours à mes affaires.


— Marseille,..... 1837.

Je me promène sur le magnifique quai, à droite de la Canebière, qui conduit à la Bourse, au fort Saint-Jean et au bureau de la Santé. Ce quai, assez large, est pavé de briques posées de champ, comme des V majuscules emboîtés les uns dans les autres[1]. Là on ne voit pas une figure triste. Ce quai est peuplé de matelots et de perroquets, et les beauprés des bâtiments arrivant d’Amérique viennent casser les vitres du premier étage des maisons.

J’ai visité avec respect une boutique de nouveautés tenue autrefois par la mère et maintenant par la sœur de Della Maria ; c’est le seul compositeur français qui ait jamais eu le secret de cette musique qui fait rêver à la chose qui, dans le moment, occupe votre âme. Après avoir donné le Prisonnier et l’Opéra comique, Della Maria mourut fort jeune, à Paris, empoisonné par ses rivaux, dit sa famille. Il fut remplacé d’abord par la niaiserie des Gaveaux et des Dalayrac ; puis, par le tapage et les

  1. C’est l’opus spicatus des anciens : ouvrage en épi.