Ouvrir le menu principal

Page:Stendhal - Mémoires d’un Touriste, II, Lévy, 1854.djvu/245

Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.
239
MÉMOIRES D’UN TOURISTE.

délicatesse étaient sur le point de tuer la littérature française à la fin du règne de Louis XVI. Voyez Delille et son horreur pour la moitié des mots de la langue. Sans la révolution de 1789, la littérature arrivait aux plus étonnantes niaiseries du Bas-Empire. La révolution la conduisit aux proclamations énergiques de la république, et les discours de Mirabeau et de Danton occupèrent l’attention publique, et remplacèrent la prétendue éloquence des Gerbier et des Dupaty.

Quelque chose d’analogue se passa pour l’architecture, à la mort de l’architecture romane, et, en 1500, à la mort de l’architecture gothique.

Dans les villes où il y avait des monuments romains, l’architecture romane copie de plus près l’architecture romaine. Ainsi l’on comprend que la cathédrale de Saint-Lazare, à Autun, est voisine des admirables portes d’Arroux et de Saint-André.

Il y eut aussi l’influence des matériaux. Là où se trouvait une pierre calcaire facile à tailler, la sculpture fit des progrès rapides, tandis que la Bretagne, par exemple, qui n’a que son granit noirâtre, difficile à manier, n’eut pas de sculpture. Comparez les églises du Poitou à celles de Bretagne.

L’Auvergne et le Velay, riches de produits volcaniques de couleurs différentes, eurent l’idée de mêler les couleurs dans leurs édifices ; et, dans les pays où l’on employa la brique, il y eut beaucoup de moulures.

Les riches monastères, les évêques qui se mirent à bâtir au onzième siècle et suivirent la mode de l’architecture romane, étaient dominés par une idée nouvelle ; ils songeaient à l’avenir. Ils construisaient avec soin ; des voûtes remplacèrent les toits en charpente.

Plus tard, les lourds piliers rectangulaires sont remplacés par des colonnes engagées, comme on le voit à Saint-Germain-des-Prés. Les bas-côtés circulent derrière le chœur ; on décore avec des colonnes. La sculpture, longtemps abandonnée, reparaît ; on peint les statues, les bas-reliefs, les chapiteaux. La sculpture