Ouvrir le menu principal

Page:Stendhal - Mémoires d’un Touriste, II, Lévy, 1854.djvu/243

Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.
237
MÉMOIRES D’UN TOURISTE.

fournir des phrases toutes faites à sa haine ou à son amour.

Le fort de l’Écluse est imposant comme un roman d’Anne Radcliffe. (Il m’a rappelé sur-le-champ la sensation du passage de la Vilaine, par un jour sombre, à la Roche-Bernard.) Situé à cinquante toises au-dessus du Rhône, dans une gorge resserrée, où il n’y a de place absolument que pour le fleuve et la route, il intercepte complètement celle-ci : elle passe dans le fort même. Je me suis arrêté à l’entrée et à la sortie ; les canonniers me regardaient de travers ; j’ai vu le moment où ils me signifieraient qu’il est défendu de regarder les fortifications du roi.

Ces pauvres gens doivent s’ennuyer si mortellement dans cette triste garnison, qu’il faut bien leur pardonner de montrer leur pouvoir.

Je suis allé voir la perte du Rhône ; rien de plus simple : ce fleuve impétueux courait entre deux rochers très-rapprochés. Une tranche de rocher fort inclinée vers le lit du fleuve, comme on en voit souvent dans ces montagnes, et séparée de la tranche voisine par un lit de terre, aura glissé dans le fleuve à la suite de quelque grand dégel. Mais ces énormes morceaux de roc n’ont pas intercepté assez hermétiquement le lit du Rhône pour l’obliger à former un lac ; il coule au fond de son lit recouvert de gros blocs de rochers, et va reparaître à cent pas plus loin.

J’ai dit, je crois, qu’un bateau à vapeur allait remonter de Lyon jusqu’à la renaissance du Rhône. On va faire un chemin le long de la partie de son lit qui est recouverte de rochers (la perte du Rhône), et un second bateau à vapeur conduira, du lieu où il se perd, à Genève. Il y aura des vues curieuses, mais un peu uniformes du fond de cette sorte de gouffre.

Après avoir été vexé ferme à la douane de Bellegarde et avoir eu la faiblesse de me mettre en colère, j’ai eu recours aux consolations physiques : j’ai bu une bouteille de vin de Champagne à la santé du premier aide de camp de maréchal qui se donnera le plaisir de bâtonner les douaniers.